Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Kassaman binnazilat ilmahiqat..." le plus noir des crimes est celui qui consiste à obscurcir la conscience politique et d’égarer tout un peuple" d'Emile ZOLA

Le nom de ce blog est sans doute évocateur de notre "nachid el watani" tant décrié par le passé parce que, associé au pouvoir Algérien illégitime. Après des décennies de disettes. Je voudrais faire de cet espace, un coin où tous mes compatriotes et autres amoureux de libertés, de démocratie, ou tout simplement d'histoire pourraient s'exprimer librement. En ce sens, nous vous souhaitons la bienvenue. En hommage à Nacer Hachiche, repose en paix et à bientôt ! Pour garder le contact avec notre chère patrie : http://www.alger-presse.com/index.php/presse-fr


Doigt d'honneur par Kamel Daoud

Publié par The Algerian Speaker sur 1 Décembre 2013, 12:53pm

Catégories : #la rubrique de Kamel Daoud

Finalement la boucle est bouclée. Il n y aura pas de commission indépendante pour préparer les élections. Il n' y aura pas de TV indépendante de l'ENTV ou autres conseillers à la présidence. Il n y aura pas d'autres candidats à la présidentielle que Bouteflika et les siens. Il n'y aura pas de 3G avant longtemps. Pas de changement, pas de mouvement, pas un centimètre, pas un seul, pas du tout, pas un seul pas. Pour son troisième round contre les lois de la gravité, le régime a gagné. Il a gagné quand il a failli tomber en 88. Là, il a rusé, blessé, manipulé, noyé le multipartisme et ridiculisé la démocratie puis l'a piégée dans le choix entre lui ou les islamistes. Ensuite le régime a gagné contre la pression internationale durant les années 90. Là aussi il a rusé, a manipulé, a payé, a gagné du temps, a joué à la victime sur le dos des victimes puis a attendu le 11 Septembre américain pour sortir anobli, blanchi et salué. Puis sont venues les révolutions voisines. Là aussi il a tremblé, il a attendu puis a sorti Bouteflika qui a parlé, juré, dit et donné un calendrier. Puis, le printemps a crashé et le régime a joué les pompiers, les stabilisateurs, les sages, la prudence et a gagné. Aujourd'hui, la dictature chez les peuples d'Allah est vue comme une nécessité, une norme et une fatalité douce et utile. Le régime est élu par l'Occident et les Puissances et s'en sort rajeuni après la maladie, solide et soutenu. Il peut nous faire voter un mort s'il le voulait ou nous faire élire une boîte de conserve vide s'il en avait envie. Il peut stopper l'histoire, la mettre en pause, la rembobiner et nous imposer le noir et blanc, le burlesque puis le film muet puis, enfin, l'image immobile des premiers photographes en attendant de nous faire remonter vers la poterie mentale et le dessin rupestre comme représentation nationale du réel. Il a le fric, la santé, les larbins, l'ENTV, le peuple du tambour et d'Echourouk et le temps à tuer. En face, nous avons quelques livres, pas de casernes, pas de peuple, pas de puits, pas de France pour nous soigner, pas de foi solide et pas de temps. Qui va gagner? Selon les livres d'histoire et d'espoir, c'est nous, ou au moins nos arrières petits enfants. C'est nécessaire de voir les choses ainsi, c'est utile, c'est vrai. Le régime s'en ira avec le peuple qu'il a fabriqué avec de la semoule. Mais en attendant, la vie est courte ; dieu est grand, nous sommes petits et le régime gagne. A échelle de l'individu, il n' y presque pas d'espoir. Un internaute a résumé à l'extrême un désespoir si énorme : il a écrit que le seul chemin d'espoir qu'il connaisse et celui de l'aéroport. Mais à échelle de l'histoire, le régime perdra. Comme les Romains chez nous, les Espagnols, les Ottomans et les autres. Le choix? La dignité de l'homme est dans sa résistance, dit le manuel de la foi en soi. Pour le moment, Belaiz, le ministre de la Justice copain-copain l'a dit: NON ! Il n'y aura rien que le régime selon le régime. Pas de changement, sauf dans le choix des cuillères et des serviettes. Il faut tout refaire. Comme à chaque colonisation on va attendre, se réunir, mourir puis gagner et chasser le dernier colon de la série.



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents